Bienvenue sur le site de la mairie de Sainte-Marie de Ré
Logo villageEtoilelogo Station verteLOGO TERRITOIRE BIO ENGAGE 01

Transports, circulation et stationnements

-> circulation en voiture et voirie - cliquez ici

Se déplacer à Sainte-Marie

À VELO

Une fois arrivé, le meilleur moyen de transport est le vélo !

Une piste cyclable, longeant le bord de mer, relie Sainte-Marie-de-Ré à La Noue !

Vous pouvez, également, rejoindre, par les pistes cyclables, les communes voisines de : Rivedoux, La Flotte en Ré et le Bois-Plage.

Une carte des pistes est disponible à l’Office de Tourisme de Sainte-Marie-de-Ré ou ici.

Pas de vélo ? Retrouvez tous les loueurs de vélos se Sainte-Marie de Ré en cliquant ici.

EN BUS :

TRANSPORTS NOUVELLE-AQUITAINE

Ligne 3E (entre La Rochelle/Île de Ré) :

- Horaires de la ligne 3E du 2 septembre au 29 septembre 2019

- Horaires de la ligne 3E du 30 septembre au 31 décembre 2019

Retrouvez le détail des tarifs (en bas de la page) sur le site de la Nouvelle-Aquitaine : https://transports.nouvelle-aquitaine.fr/fr/lignes-routieres/Les-lignes-routieres-en-charente-maritime

affiche t ligne 3

zenbus ligne 3 RNA

Attention, à partir du 1er janvier 2019, le numéro régional pour les informations sur les transports change :

numero vert

KEOLIS - Transdev - RespiRé 

NAVETTE DE VILLAGE : une navette électrique parcourt toute l'année le centre du village, depuis l'arrêt "La Noue-Crapaudière" (correspondance possible avec la ligne 3B, en direction de Loix ou de La Rochelle) jusqu'à l'arrêt "Port Notre Dame".

La navette est gratuite et s'arrête sur demande. Alors n'hésites plus et faîtes lui signe !

Retrouvez les horaires de la navette de village DU 2 AU 30 SEPTEMBRE

0001 65

 

Navette Circulaire : une navette électrique dessert également, en juillet et août, les communes de : Saint-Martin, la Flotte, Sainte-Marie de Ré et le Bois Plage.

La navette est gratuite et s'arrête sur demande. Alors n'hésites plus et faîtes lui signe !

 

EN TAXI :

KEOLIS - TAXIMOUETTES

Ce service de transport à la demande assure le trajet de votre domicile vers plusieurs destinations telles que le centre-ville, les marchés locaux, les établissements médicaux et services sociaux...
Le service est ouvert à tous et est disponible dans 14 cantons en dehors des agglomérations selon un programme horaires défini.

taximouettes

 horaire taximouette

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Stationner à Sainte-Marie

 

La commune de Sainte-Marie de Ré connaît, pendant lasaison estivale, un afflux de voitures qui crée de vrais problèmes de circulation et de stationnement.
Beaucoup de véhicules stationnent sur les trottoirs empêchant les piétons, les personnes à mobilité réduite et les parents avec poussettes de circuler paisiblement.

Les pompiers et les camions d'ordures ménagères ont des difficultés à passer dans les voies où les véhicules empiètent sur la voie. Enfin, certaines voitures et camionnettes empêchent les riverains d'accèder à leur porte d'entrée, à leur garage, voire même d'ouvrir leurs volets.

Pour rappel, les trottoirs contribuent aux liaisons des réseaux piétonniers et doivent permettre d'isoler le(s) piéton(s) des dangers de la circulation routière.
La Mairie a donc décidé, en 2016, de mettre en place des zones de stationnement réglementé.

Les emplacements autorisant le stationnement sont indiqués par des marquages au sol. Tout véhicule stationné en dehors de ces marquages est verbalisable dans la zone réglementée :
     - Stationnement hors emplacements matérialisés au sol, sur ligne jaune, sur zébra ... :
       Amende de 17€ (Art du code de la route 417-6) à 35€ (Arrêté municipal n°032017)
     - Stationnement sur trottoir ou accotement piéton :
       Amende de 135€ (Art du code de la route R417-11)

 

Baignade / Pêche

DES ÉCO-GESTES SIMPLES POUR GARDER LA PLAGE PROPRE

Je jette mon mégot à la poubelle

Si possible, évitez de fumer sur les plages mais surtout ne jetez pas vos mégots de cigarettes dans le sable. Les filtres à cigarette jetés chaque année représentent un danger pour l’environnement. Composés d’acétate de cellulose, ils peuvent mettre jusqu’à quinze ans pour se dégrader dans la nature. En s’enfonçant dans le sol, les mégots vont diffuser une partie de leurs composants toxiques.

Pensez donc au cendrier de poche, pratique et simple, cela vous évitera de transformer les plages en cendrier géant !

Je ne laisse aucuns déchets derrière moi

Il est important de ramasser vos déchets pour laisser une plage propre. Le plastique est le pire des déchets car il peut mettre jusque 1000 ans pour se décomposer.
Des espèces naturelles les avalent et en meurent.

Il existe des poubelles à disposition, profitez-en ! Sinon emportez avec vous un sac poubelle. N’oublier pas de faire le tri de vos déchets !

J’opte pour du lait solaire bio

Pour profiter pleinement du farniente sur le sable : privilégiez les laits solaires bio aux huiles solaires pour vous protéger. Non seulement, ils seront meilleurs pour votre peau, mais aussi meilleurs pour la mer et sa biodiversité !

En effet l’huile solaire forme un écran à la surface de la mer qui diminue le phénomène de photosynthèse indispensable à la vie. Le corail, par exemple, est vulnérable aux produits anti-UV des crèmes solaires.
Les laits solaires bio, quant à eux, ne contiennent ni colorant ni de substances chimiques et sont donc plus respectueux de l’environnement !

Je rejoins la plage à pieds ou à vélo

Limitez au maximum l’utilisation de la voiture en vacances. Profitez de vos vacances pleinement pour faire du vélo ou de la marche à pied, que ce soit pour aller à la plage, ou pour faire vos courses. Si c’est vraiment impossible, pensez aux transports en commun !

Je ne me promène pas dans les dunes

Les dunes accueillent une faune et une flore particulière, qu’il est important de respecter puisqu’elles jouent un rôle naturel de barrières contre l’avancée de la mer. Merci de rester sur les sentiers prévus pour le public pour accéder aux plages.

Adoptez ces quelques gestes simples pour garder nos plages propres et permettre à tous de vivre dans un environnement plus sain !

dgradation dchets

 


LA GARANTIE D'UNE EAU PROPRE

En tant que station de tourisme, Sainte-Marie de Ré est particulièrement sensible à la propreté de ses plages et à la qualité de ses eaux de baignade.

De fin juin à fin août, les quatre plages les plus fréquentées sont soumises à des contrôles et des analyses de qualité. En cas d'analyses non satisfaisantes, la plage est aussitôt fermée.

carte plages

- Plage de Montamer, certifiée pour la saison 2017 :       EXCELLENTE

- Plage des Grenettes, certifiée pour la saison 2017 :      EXCELLENTE

- Plage de la Salée, certifiée pour la saison 2017 :          BONNE

- Plage de Basse Benaie, certifiée pour la saison 2017 :  BONNE    

Des registres d'observation de la qualité des eaux de baignade sont à disposition du public :

- au bureau d'informations touristiques de Sainte-Marie de Ré,
- à l'ANCRE Maritaise,
- au poste de secours de Montamer,
- ainsi qu'à la mairie.

 Plus d'informations sur :

- http://www.plages-charente-maritime.com/
-
http://baignades.sante.gouv.fr/baignades/editorial/fr/accueil.html

 

ARTICLE ÉMANANT DU MAGAZINE "QUE CHOISIR" - JUILLET 2014

Vous pouvez télécharger la documentation portant sur les eaux de baignade en cliquant sur le lien ci-dessous 
Que choisir ? - juillet 2014

PLAN D'ACCÈS PLAGE DE LA BASSE BENAIE

Veuillez-cliquer sur le lien Plan basse benaie

PLAN D'ACCÈS PLAGE DE MONTAMER ET PLAGE DE LA SALÉE

Veuillez-cliquer sur le lien Plage la salée et Montamer

PLAN D'ACCÈS PLAGE DES GRENETTES

Veuillez-cliquer sur le lien Plan d'accès plage des Grenettes

 

 

RÈGLEMENTATION DE LA PÊCHE À PIED DE LOISIR À COMPTER DU 1ER JANVIER 2018

CPIE MO PNM EGMP Reglementation Pp Charente Maritime 2018

 

Tourisme

OFFICE DE PÔLE : DESTINATION ILE DE RÉ

img5135ceec6961c
Village

Le bureau d'informations touristiques de Sainte-Marie de Ré vous emmène à la découverte de ce village insulaire et rural.

Vous trouverez des informations concernant les circuits pédestres balisés, le circuit des vignes, l'histoire du village...
Vous découvrirez le littoral, la côte sauvage, les cultures agricoles, les paysages...

Retrouvez toutes les informations de destination Ile de Ré à cette adresse www.iledere.com 

 Pour consulter la qualité des eaux de baignade, les écos-gestes pour garder les plages propres et la règlementation de la pêche à pied de loisir cliquez-ici.

 


Histoire & Patrimoine

SAINTE-MARIE DE RÉ

Pendant plus de dix siècles, l'économie du village a été entièrement tournée vers la culture de la vigne. Quelques ressources sont également tirées du rivage (poissons, coquillages). Cette époque a laissé une forte empreinte rurale typique encore visible en parcourant les rues : façades de maisons, bâtiments agricoles, murs de clos.

img559a437b12b6d

Le vocable Sainte-Marie apparaît pour la première fois à la fin du XIIe siècle pour désigner une église paroissiale. II est possible que l'abbaye des Châtelliers, qui possédait un grand nombre de fiefs dans cette paroisse - enclos des Noues, fiefs de Faugeroux, du Deffend, des Plantes-du-Grand-Pré, etc. - ait contribué au peuplement et à la mise en valeur des terres, surtout plantées en vignes.

Sous l'Ancien Régime, l'agglomération était composée de cinq quartiers ou « dizaines » (de la Bourdinière, du Bourg, du Bourg-Chapon, de Guigne-folle et de La Ménardière) et des villages des Noues et Rivedoux.

Sainte-Marie fut érigée en commune en 1790 et, sous la Convention, prit le nom de L'Union. Comme les autres communes, Sainte-Marie a connu au XXe siècle une extension de la superficie cultivée en vigne (350 ha en 1836 ; 1100 ha en 1885), suivie d'une diminution importante du vignoble après la crise du phylloxéra (525 ha en 1924). La population, qui était de 2 515 habitants en 1836, ne comptait plus que 1 868 habitants en 1926. une quarantaine d'artisans vivaient alors dans cette commune, dont une dizaine de tonneliers.

L'actuelle agglomération se compose de quatre parties relativement distinctes d'Ouest en Est, Grand-Village, Petit-Village et La Beurelière, puis, au Sud, le village proprement dit.

La rue de la République débouche à son extrémité dans le village proprement dit, qui paraît être la partie la plus ancienne de l'actuelle agglomération. Ce village a pour centre l'église, isolée au milieu de la place Eudes-d'Aquitaine. Au Sud-Est de celle-ci s'étendent le cimetière et de petits jardins clos de murs. Dans les autres directions, mais surtout à l'Est, au Nord et au Nord-Ouest, la place est entourée de petits îlots séparés les uns des autres par d'étroites et tortueuses ruelles débouchant sur de petites places et desservant de modestes maisons à un seul étage. Ces îlots, composés souvent d'un nombre très faible de parcelles, sont parfois presque entièrement bâtis. Tout à fait typique est, à cet égard, l'îlot construit au Nord de l'église et qui consiste en l'alignement d'une rangée de sept maisons regardant la rue Mathurin-Villeneuve et pourvues sur leur face postérieure (c'est-à-dire côté église) d'une cour très exiguë.

Le village est de tous côtés entouré de grands jardins clos de murs, au-delà desquels on débouche sans transition sur la campagne.

 

LA NOUE

Dans cette autre partie du village, La Noue, la mer autrefois formait une petite baie ce qui explique la construction en retrait des maisons notamment sur le cours des écoles formant aujourd'hui une large avenue.

C'est le lieu d'activités commerciales avec, en été, un typique et actif marché.

La Noue comptait, en 1968, 474 habitants, soit nettement plus que des villages comme ceux de Loix (368 h.), Les Portes (382 h.) ou Saint-Clément-des-Baleines (238 h.).

L'axe Nord-Sud est de toute évidence le plus ancien et le plus important. On est frappé par la largeur des voies qui le composent. Le cours des Écoles, agrémenté de deux rangées d'arbres, ne mesure pas moins de 20 m de large. Quant au cours des Jarrières, il est curieusement doublé à l'Ouest par la rue Montamer, dont le séparent la place des Tilleuls et trois flots dont l'épaisseur avoisine les 20 m.

En fait, cet axe s'est développé le long d'un chenal qui mettait en communication une petite étendue d'eau (ancien bras de mer ?), située au Nord du village, avec l'océan (le toponyme rétais « La Noue » désignent des lieux d'écoulement).

En 1712, la dune isolait déjà de la mer le petit étang, mais on ignore à quelle date ce dernier s'est trouvé, de façon artificielle ou non, complètement asséché.

Toujours est-il que les maisons du cours des Écoles nous indiquent encore le tracé des rives du chenal, ce qui explique que la plupart des rues de l'agglomération débouchent perpendiculairement sur cette artère.

L'aspect que présente La Noue sur les plus vieux plans de l'île n'a pas été altéré outre mesure par le développement ultérieur de l'agglomération le long de la D201, dont l'importance, au point de vue de la circulation, surpasse aujourd'hui celle du vieil axe Nord-Sud. La plupart des maisons présentent leur façade antérieure (et il en est de fort belles sur le cours des Écoles) le long de cette voie ou bien le long de l'une des rues qui lui sont perpendiculaires. Dans l'un comme dans l'autre cas, les îlots n'atteignent jamais une très grande profondeur, de telle sorte que la majorité des maisons du bourg se trouvent à moins de 100 m de l'un des deux cours.

 

LA MAISON DU MEUNIER

Ce bâtiment et son clos ont été réhabilités en 2013 par la commune de Sainte-Marie de Ré.

Les travaux ont été confiés à l’association de réinsertion La Verdinière.

img559a4a211bf55 (1)

Renseignements et visites : Office de Tourisme 05 46 30 22 92

 

NOTRE-DAME-DE-L'ASSOMPTION

L'église paroissiale de Sainte-Marie-de-Ré possède une histoire mouvementée où se mêlent nombre de faits légendaires.

Maurice Utrillo a peint l’Eglise de Sainte Marie en 1937D'après le Docteur KEMMERER, historien local du siècle dernier, le bâtiment a été édifié sur l'emplacement du château d'Eudes d'Aquitaine. Ce dernier, s'y serait retiré pour y finir ses jours après la bataille de Poitiers contre les arabes (732).
Bien que cette affirmation, contraire aux éléments historiques connus, repose sur un texte apocryphe rédigé dix siècles plus tard, elle reste encore véhiculée.

 

L'affaire du tombeau d'Eudes d'Aquitaine rebondit en 1954. Un radiesthésiste parisien en vacances sur l'île affirme qu'il existe une "crypte mortuaire sous le clocher contenant deux corps de hauts dignitaires datant de l'époque de Charlemagne". L'un deux serait même enterré dans un cercueil en or doublé par un cercueil en plomb.
Dans les années 1980, l'ancien maire voulut retrouver le tombeau et fit dégager le pied de l'escalier du clocher. On atteignit le sol du XlXe siècle, mais aucune trace antérieure. Dommage pour la légende et les chercheurs !

Même sans Eudes d'Aquitaine, l'église de Sainte-Marie de Ré peut s'enorgueillir d'une histoire particulièrement mouvementée.


Au début du Xle siècle, Ré, comme le continent proche, bénéficie de la part des Comtes de Poitou de mesures favorables au repeuplement de ces terres dévastées par les invasions normandes.


Sainte-Marie est, avec Saint-Martin et Ars, l'une des trois plus vieilles paroisses de l'île de Ré et s'étendait alors sur les territoires des communes actuelles de Rivedoux et La Flotte. Dès le Xlle siècle, l'église de Sainte-Marie existe et se trouve mentionnée dans plusieurs textes. Sans que l'on en connaisse l'origine, la cure est rattachée à l'abbaye Notre-Dame de Sablonceaux (près de Saujon au sud de la Charente-Maritime) et, jusqu'à la Révolution, tous les curés de Sainte-Marie proviendront de cette abbaye. Ainsi, à une époque où le clergé des paroisses rurales est souvent peu lettré, les curés de Sainte-Marie seront souvent de brillants intellectuels.

L'insécurité chronique des premiers siècles du Moyen-Age, puis la guerre de Cent Ans, ont conduit les habitants à fortifier l'église afin quelle puisse servir de lieu de refuge et résister à un assaut passager. Des maisons appartenant au Prieur sont d'ailleurs rasées pour creuser les douves.

Au cours du XlVe siècle, des talus, puis des "hauts murs" avec douves sont édifiés autour de la place actuelle (le fossé suivait l'emplacement des maisons entourant la place, d'où la présence de caves fort nombreuses).
Pendant la guerre de Cent Ans, l'église et la place étaient ceinturées par de hauts murs avec tours, douves et pont-levis dont les habitants assuraient la garde.

Lors des troubles religieux de 1574, les troupes protestantes commandées par le rochelais François de La Noue mettent à feu tous les édifices catholiques de l'île. L'abbaye des Chateliers sera entièrement détruite et ne s'en remettra pas. L'église de Sainte-Marie sera pillée et ses voûtes seront presque totalement détruites.

En 1610, le bâtiment est restauré et, pour le première fois, couvert d'une charpente avec tuiles.
En 1622, les hostilités ont repris. Le bâtiment souffre de nouveau. En 1625, la situation devient trop risquée, le curé abandonne son église pendant près d'un an.
En 1627, après la déroute des anglais et la fin des hostilités, l'église est recouverte à neuf.
En 1671, l'évêque ordonne de rabaisser les murs du château afin de dégager les fenêtres. Malgré la fin des troubles, il faudra attendre 1684 pour que les murs soient rasés. Les pierres seront utilisées pour construire un mur autour du cimetière et daller l'intérieur de l'église.
En 1699, la façade est complètement reprise avec l'ouverture de trois portes au lieu d'une.
En 1853, différents projets de restauration et à la fois de reconstruction et d'agrandissement de l'église se succèdent. Les travaux commencent enfin en 1862 : reconstruction de la façade, construction et agrandissement du choeur, mise à niveau de l'intérieur avec le sol de la place (comblement d'environ 2 m), réfection de la charpente du clocher.
La mise à niveau intérieure a rendu inaccessible les nombreuses tombes qui parsemaient les allées.

Après de tels remaniements, il ne reste que peu d'éléments de l'édifice médiéval. Le clocher avec sa très belle flèche gothique date du XlVe siècle. Il abrite trois cloches. La plus petite date de 1775 et provient d'un bateau suédois probablement naufragé.
L'ex-voto du Petit-Courrier de l'île d'Yeu qui a fait côte à la Chavèche dans la nuit du 28 décembre 1961 rappelle, lui aussi, que nos rivages n'étaient pas toujours hospitaliers.

Le point de vue exceptionnel obtenu du haut du clocher permet de comprendre pourquoi, pendant des siècles, il a été utilisé comme poste de surveillance maritime : le promenoir situé à une vingtaine de mètres de hauteur permet d'apercevoir des navires à plus de 20 km.
Le visiteur découvre également la structure ancienne du village et ses différents quartiers : Bourg-Chapon (au sud-est), la Burelière (devenu Beurelière), le Canton, le Petit-Village, le Grand-Village, les Parées, La Noue.
D'un coup d'oeil, la mémoire d'un pays resurgit : la côte avec ses écluses, la mer avec ses naufrages, Rivedoux, La Rochelle au loin, La Flotte ...

 

CHAPELLE PORT NOTRE-DAME

Ancienne chapelle Notre-Dame-de-la-Croix (détruite)

Construite avant la Réforme, cette chapelle était en ruine en 1604, et ce, depuis les premières guerres de Religion (1575). Lors d’une visite pastorale, elle est mentionnée comme l’ancienne église, ce qui semble peut probable.

Le 2 juillet 1640, la chapelle, partiellement remise en état, est bénite. Vendue comme bien national, elle est ensuite démolie. Terrain et pierres sont acquis par Philippe Favreau-Bernard. Celui-ci fait construire une chambre, pour y servir de chapelle, sous le nom de la chapelle Notre-Dame « qu'il donne aux habitants de Sainte-Marie » (1815).

Au milieu du XIXe siècle, elle était encore dans un « état convenable ». Cette chapelle, proche du « grand chemin Charaud qui conduit de Sainte-Marie à Rivedoux », a été rebâtie avant 1913.

 

CHAPELLE SAINT-SAUVEUR

Serait-ce une particularité des édifices religieux de Sainte-Marie, l’histoire de la chapelle Saint-Sauveur débute aussi par une légende.

D’après KEMMERER, en 596, une grande dame d'Espagne vit le vaisseau sur lequel elle se trouvait, affalé sur les bancs de roche de Sainte-Marie par la violence de la tempête.
Retirée vivante des flots courroucés, elle fléchit le genou sur ces landes sablonneuses et fit élever une chapelle au Sauveur des naufragés.

Comme nombre de légendes régionales à caractères religieux, ce récit apparaît après la Révolution lorsqu’il faut reconquérir âmes et consciences.
La réalité est un peu plus pragmatique.
La première mention d'un prieuré Saint-Sauveur apparaît en 1236.

En 1292, deux moines et un prieur y vivent.
De même que l’église Saint-Barthélemy à La Rochelle et l’église de l’Île d’Aix, Saint-Sauveur dépend de la congrégation de Cluny et correspond au grand mouvement de conquête des abbayes médiévales.
Comme sur le continent proche, le prieuré est établi en bordure de la mer sur la pointe d’un rocher (la mer pénètre alors profondément dans La Noue) et est visible de l’océan. On ignore l’importance de l’établissement, mais le prieuré reste modeste et n’abritera jamais que quelques moines. En témoigne, la trentaine de sarcophages mis à jour en 1907 dans un terrain situé à l’ouest.
Saint-Sauveur possède alors des propriétés aux alentours, mais également à la pointe de l’ancienne Île de Ré (sortie de La Couarde vers Ars). A la fin du XVe siècle, ces terres feront d’ailleurs l’objet d’un conflit avec l’abbaye de Saint-Michel en l’Herm (Vendée) propriétaire des Îles d’Ars et de Loix et l’on ira même jusqu’à mettre un pal (une borne) en mer pour délimiter les zones de pêche respectives et les droits y afférant.

En 1575, le prieuré est ravagé par les protestants et semble ensuite abandonné.

En 1618, l'évêque de Saintes ordonne de faire rebâtir la chapelle. Cet ordre ne sera jamais suivi d'effet et les ruines vont subsister jusqu'à la Révolution.

Le 1er avril 1838 une nouvelle chapelle (l’édifice actuel) qui aurait été édifiée sur les anciennes fondations est consacrée. Le bâtiment a été restauré en 1912 et un vitrail a été implanté dernièrement au niveau du chœur.

Sous l’ancien régime la chapelle fait l’objet d’un pèlerinage très important, à la date du 6 août.
On y vient de toute l’Île, mais également du continent. Le cortège part de l’église paroissiale et se rend jusqu’à Saint-Sauveur.
Abandonnée au XVIIIe siècle, la fête du 6 août est rétablie avec la restauration de la chapelle. La bénédiction de la mer, non mentionnée avant cette date, apparaît alors. Très rapidement cette fête et les cérémonies qui l’accompagnent retrouvent une ampleur considérable au niveau de l’Île. Aujourd’hui, pour le village de La Noue, la fête du 6 août demeure un événement particulièrement important.

En 1975, le maître-autel, probablement d’origine flamande,– qui pourrait être celui démonté au XVIIe siècle dans l’église paroissiale – et le tabernacle ont été restaurés. Une porte en ferronnerie offerte par Louis Dron, installée en 1990, permet d’admirer cette petite chapelle intime.
Quelques ex-voto rappellent l’omniprésence de l’océan.

 

LA VIERGE DE LA MORANDE

img47ce83ae3818c

 

 

 

En 1862, on dresse une colonne surmontée d'une statue de la Vierge, en souvenir et à l'emplacement supposé d'une chapelle ou d'un oratoire dédié à Notre-Dame et détruit pendant les premières guerres de Religion (vers 1575).

 

 

 

Pendant tout le XVIIe et le XVIIIe siècle, le service attaché à cette chapelle a été célébré au grand autel de l'église Notre-Dame de Sainte-Marie de Ré.

 

 

 

 

Environnement Naturel

DES GESTES SIMPLES POUR ÉVITER LA PROLIFÉRATION DES MOUSTIQUES

EnvtNat1

 

Vous trouverez, en téléchargement ci-dessous, une plaquette d'information "Sur les gestes simples pour éviter la proliférration des moustiques" ainsi qu'un flyer sur l'application smartphone "i-Moustique".

Ces documents sont édités par l'Etablissement public Interdépartemental pour la Démoustification du littoral Atlantique (EID Atlantique).

 

 

Documents en téléchargement :

Des gestes simples pour éviter la prolifération des moustiques

S'informer, comprendre et agir avec i-Moustique

 

  

 

 

 SAINTE-MARIE SOUS LES ÉTOILES

La commune de Sainte-Marie-de-Ré fête chaque année son label « Village étoilé », remis par l’Association Nationale pour la Protection du Ciel et de l’Environnement Nocturne. Pour cet événement, un défilé aux lampions et en musique est organisé ainsi que plusieurs interventions d’associations locales : la Ligue de Protection des Oiseaux et Ré-Nature Environnement, particulièrement actives sur le territoire rhétais, pour sensibiliser à la protection de la faune nocturne, Ré Astronomie qui propose une découverte de constellations et l’observation des étoiles aux télescopes.

Depuis l’obtention d’une « première étoile » et la pose de la plaque «Village étoilé » le 16 mars 2013, plusieurs actions ont été menés par la municipalité pour limiter l’éclairage nocturne de Sainte-Marie-de-Ré : extinction prolongée de l’éclairage public (entre 0h30 et 5h30), utilisation d’ampoules basse consommation, orientation vers le sol des réverbères, incitation à éteindre les enseignes et les vitrines des commerces. En plus de la dimension écologique de la démarche, puisque la pollution lumineuse est sensiblement réduite, il faut souligner le confort accru pour les habitants de Sainte-Marie, et les économies significatives ainsi réalisées : la facture d’électricité a diminué de plus de vingt mille euros entre 2012 et 2014. Cette action environnementale donne aux noctambules l’occasion d’admirer un ciel étoilé en toute saison.

Sous les étoiles filantes, la mairie de Sainte-Marie fait le vœu d’étrenner prochainement une deuxième étoile. Elle se félicite, par ailleurs, d’être la première commune rétaise à avoir obtenu cette labellisation de l’ANPCEN et espère être bientôt imitée par les communes voisines, pour que scintillent les étoiles dans le ciel de l’Ile de Ré.

 

PRÉSERVER LES ESPACES NATURELS

img5135bf0362a06

Littoral

L’un des aspects de la politique communale de sauvegarde et de mise en valeur des espaces classés concerne le littoral et ses abords. Des panneaux informatifs ont été disposés. Ils visent à sensibiliser un public le plus large possible au respect de cette nature fragile.
L'ANCRE MARITAISE, ouvert d'avril à fin octobre, contribue à l'information générale sur la protection de l'estran, les pêcheries ....

 

PLANTATION D'ARBRES AU MARAIS DES GRANDS PRÉS LE 8 FÉVRIER 2013

img5134807926bb1

Journée de l'arbre et de la haie

Retrouvez le lien vidéo : www.idrtv.fr/VideoPlay.php

 

Chenilles

Les chenilles processionnaires sont les larves de papillons appartenant à la famille des Notodontidae. Le papillon est la forme "adulte" de la chenille, il émerge de terre durant l'été entre juin et septembre selon le climat.

La femelle papillon recherche un pin (pin noir d'Autriche, laricio de Corse, Salzman, pin de Monterey, maritime, sylvestre et pin d'Alep) et dans une moindre mesure un cèdre pour y pondre ses oeufs. Elles pondent de 80 à 300 oeufs. Dès leur éclosion, les chenilles commencent à dévorer les aiguilles de pin.

De fin janvier à avril (suivant l'altitude et l'insolation), elles descendent de l'arbre menées par une chenille de tête, c'est la procession de nymphose. Elles sont à la recherchent du sol approprié pour s'enterrer. Cet état peut durer de quelques mois à cinq ans.

Tout au long de leur vie, elles resteront groupées, pour survivre. Aux premiers froids, le nid d'hiver, bourse de soie épaisse servant de véritable radiateur solaire est alors visible et devient le signe distinctif de leur présence.

 

DEMANDE D'INTERVENTION

La Fédération Départementale des groupements de défense contre les organismes nuisibles de la Charente-Maritime se propose de mettre en place, durant les mois de septembre et octobre 2017, une lutte contre les chenilles processionnaires du pin par traitement terrestre.

Le produit biologique utilisé est le FORAY 48 B à base de Bacillus Thuringiensis, sans classement toxicologique et conforme aux exigences environnementales, spécifique des chenilles de lépidoptères.

La Fédération propose des interventions par pulvérisation à partir du sol, sur des pins d’une hauteur inférieure à 10 mètres, chez les particuliers.

La Communauté de Communes de l’ILE DE RE, financeur de cette lutte, est chargée de centraliser toutes les fiches d’inscription, ceci avant le 15 août 2018.

 
 

L'ÉCO-PIÈGE

Système innovant et écologique contre la processionnaire du pin

Vous pouvez télécharger la notice en cliquant sur ce lien
 

Frelons asiatiques

DÉMARCHES À EFFECTUER :

Si vous pensez avoir un nid de frelons asiatiques sur votre proprièté :

  • merci de vous faire connaître en Mairie,
  • un rendez-vous, avec l'agent référent au sein de la commune, sera pris afin de confirmer la présence du nid de frelons,
  • la confirmation établie, la commune vous proposera une entreprise agrée pour réaliser l'opération de destruction,
  • le financement de l'opération est pris en charge par la Communauté de Communes de l'Île de Ré, du 1er mai au 31 décembre.

Le frelon asiatique (Vespa velutina) est un frelon invasif d'origine asiatique dont la présence a été signalée pour la première fois dans le Lot-et-Garonne en 2006. Sa présence est désormais avérée dans près de 2/3 des départements mais il est plus particulièrement répandu dans le quart Sud-Ouets.

Comme le frelon d'Europe, le frelon asiatique construit un volumineux nid de papier mâché, dans lequel la colonie ne vit qu'un an. En automne les femelles reproductrices quittent le nid en compagnie des mâles pour s'accoupler ; elles sont les seules à hiverner tandis que les mâles, les dernières larves et les ouvrières meurent. Au printemps chaque reine fondatrice ébauche un nouveau nid.

En France, tous les observateurs s'accordent sur le fait que le frelon asiatique n'est pas aggressif ; sa piqure, sauf pour les personnes allergiques, n'est pas plus dangereuse que celle d'une guêpe.

 

img55ae16075ae63
 

Informations Environnementales

VIGILANCE COQUILLE ST-JACQUES

Vigilance Coquille St-Jacques

PRÉVENTION DES FEUX DE FORÊTS - INCINÉRATION DES DÉCHETS VERTS

Retrouvez la lettre de Mme la Préfète en date du 28 mai 2013 en cliquant sur le lien  : Lettre du 28 mai 2013

DÉPÔTS SAUVAGES

img5135ee0712ddc

Dépôts sauvages

Vous trouverez dans cette rubrique l'explicatif des "dépots sauvages"  : Explicatif dépôts sauvages

RÉGLEMENTATION CAMPING

Nous vous rappelons que la totalité des espaces naturels de l’Ile de Ré est inscrite à l’inventaire des sites pittoresques de la Charente-Maritime depuis le 23 octobre 1979, ce qui a eu comme conséquence l’interdiction du camping et du caravanage en dehors des lieux spécialement aménagés à cet effet (article R 443.9 du Code de l’Urbanisme).

De plus, la loi du 2 mai 1930 sur la protection des sites confirme cette interdiction.

NICHOIRS POUR HUPPES ET MÉSANGES

Avec la pause de nichoirs pour huppe et mésanges, la commune en partenariat avec la LPO participent à la protection de la biodiversité. Renseignement à l'accueil de la mairie.

img5135cc1041b87

Nichoir

 

RÉCUPÉRATION GRATUITE D'ESSAIMS D'ABEILLES

img5135ca8eba3cf

Contact : Régis LIPPINOIS au 06 81 55 02 88

Durant les mois de mai et juin, vous risquez de trouver dans votre jardin des essaims d'abeilles. M. LIPPINOIS, fondateur de 'Un toit pour les abeilles' les récupère gratuitement, n'hésitez pas à le contacter !
Un Toit Pour Les Abeilles est un réseau d’une cinquantaine d’apiculteurs qui militent pour une apiculture artisanale, locale et respectueuse des abeilles.

Un toit pour les abeilles
1 Perspective de l'Océan
17000 LA ROCHELLE
05 17 26 10 23

 

ANCRE MARITAISE d'avril à fin octobre

Sans titreplaquette logo ancre

 

L’ANCRE regroupe quatre associations : l’ADEPIR, Ré Nature Environnement, la LPO, les Tardigrades. Elle fait aussi partie du réseau Pélagis.

L’ADEPIR organise :

- des visites d’écluses à poissons,
- des infos sur la pêche à pied,
- des ateliers de l’estran 

La LPO est orientée vers les sorties nature et  récré nature pour les enfants.

Quant à l’association Ré Nature Environnement, elle organise :

- la Nuit des étoiles,
- le planétarium,
- Land’Art,
- la sortie rucher
- la sortie miellerie
- la sortie botanique.

Les Tardigrades, compagnie théâtrale propose :

- l'animation sur les "Trésors du bord de mer"
- le spectacle du soir "Des histoires sur le dos du poulpe"
- en 2014, le nouveau spectacle "Ostréa Mundi", retracera l'odyssée de la vie d'une huître

 

PROTECTION CONTRE LES MOUSTIQUES

Campagne d'informations sur les moustiques de l'Agence Régionale de Santé

DÉMOUSTICATION

L'Etablissement Interdépartemental pour la Démoustication (E.I.D.) nous informe, qu'en application des dispositions de l'arrêté préfectoral 2012, les services de l'E.I.D. Atlantique sont autorisés à procéder, du 1er janvier au 31 décembre 2012, aux prospections et aux traitements anti-larvaires sur toutes propriétés publiques et privées visées à l'arrêté.

Vous pouvez consulter la documentation à ce sujet en cliquant sur le lien ci-dessous.

CONDUITE À TENIR EN CAS D'ENVENIMATION PAR LES MÉDUSES

img5135ce9b7a434

Méduse

Cet été, des méduses risquent d'atteindre nos côtes.

Les protocoles médicaux ont été transmis aux services d'urgence (SAMU + CODIS).

Merci pour votre vigilance et ne pas hésiter à appeler le SAMU (15) ou les services de secours (18) en cas de piqûres.

 

LES ÉCLUSES À POISSONS DE SAINTE-MARIE

D'origine médiévale, elles constituent un patrimoine typique de l'Ile de Ré. Visibles à marée basse, ces longs murs de pierres assemblées sans liant participent d'un art de construire et de pêcher irremplaçable.

Ce sont des constructions fragiles qui demandent un entretien constant.

img47ce83ae3818c

Écluses à poissons

 

CONDUITE À TENIR EN CAS DE DÉCOUVERTE D'OISEAUX ÉCHOUÉS

Labels

SAINTE-MARIE PROMUE "VILLAGE ÉTOILÉ" LE 8 JANVIER 2013

img5148275547786

Ce concours est organisé par l'Association Nationale pour la Protection du Ciel et de l'Environnement Nocturne (ANPCEN).
Il a pour but d'encourager et mettre à l'honneur les actions des communes qui s'engagent dans un cheminement alliant économies budgétaires, économie d'énergie, limitation d'émissions de gaz à effet de serre et de déchets, protection de la biodiversité et des paysages nocturnes, attention aux lumières intrusives, au sommeil et à la santé, et legs aux générations futures d'une capacité d'observation du ciel étoilé.

 Voir le Diplôme officiel

 

CLASSÉ STATION DE TOURISME EN 2009 ET EN 2018

img5135bc840ea30

Ce label est décerné, sur candidature, aux communes touristiques et leurs fractions qui mettent en oeuvre une politique active d'accueil, d'information et de promotion touristiques tendant, d'une part, à assurer la fréquentation plurisaisonnière de leurs territoires, d'autre part, à mettre en valeur leurs ressources naturelles, patrimoniales ou celles qu'elles mobilisent en matière de créations et d'animations culturelles et d'activités physiques et sportives.

 

SAINTE MARIE a reçu le label Station de Tourisme le 25 février 2009 et de nouveau le 24 janvier 2018

• 3e village classé dans l’île de Ré

• 233 villes ou villages classés en France

• Label de qualité et reconnaissance nationale

NOS OBJECTIFS :

• mettre en œuvre une politique active et de qualité dans l’ACCUEIL, l’INFORMATION et la PROMOTION TOURISTIQUE pour une fréquentation A L’ANNEE

•mettre en valeur nos ressources naturelles, patrimoniales

•développer nos manifestations culturelles et sportives

 LES AVANTAGES : 

•surclassement démographique dans la catégorie des communes de 10 000 à 20 000 habitants, compte-tenu des capacités d’hébergement campings, hôtels, chambres d’hôtes, résidences secondaires : 11627 HABITANTS

•possibilité de percevoir directement la TAXE ADDITIONNELLE AUX DROITS D’ENREGISTREMENT ET DE MUTATION pour toute transaction immobilière, à partir de 201O

•autonomie dans la perception de cette taxe, plus rien à reverser au fond départemental

•Perception de cette taxe en totalité, donc montant plus élevé et AFFECTATION POUR DES INVESTISSEMENTS

Ce classement est l’affaire de tous.

Sainte-Marie, village paisible et rural, sur une côte sauvage et préservée est un véritable atout. 

Cette qualité environnementale est à privilégier dans tous nos choix pour affirmer la notoriété de Sainte-Marie et son avenir.

CLASSÉ STATION VERTE

img513723be32864

Clocher

A la campagne, à la montagne, près des littoraux ou en outre-mer, une Station Verte est une destination touristique de loisirs et de vacances, reconnue au niveau national comme une station organisée, offrant les services et les plaisirs attendus dans l'univers Nature.

Vous trouverez le site officielle "station verte" en cliquant sur ce lien www.stationverte.com

 

TERRITOIRE BIO ENGAGE

Ce label vise à encourager, récompenser et mettre en valeur les collectivités qui ont réussi à atteindre les préconisations du Grenelle de l'Environnement, réaffirmées par le Plan Ambition Bio 2017, par exemple en termes d'approvisionnement de leurs restaurants collectifs en bio (au moins 20% de produits bio dans les menus). Sainte-Marie atteint l'objectif puisque les menus proposés à la cantine scolaire sont réalisés avec près 90% de produits bio.

charte territoire bio engang

 

Travaux

Arrêté municipal réglementant les activités de chantier pour l'année 2019

 

Arrêté travaux rue du Laguin - 15 au 17 mai 2019 

 Arrêté travaux venelle de la Tonnelle - 9 au 29 mai 2019

Arrêté travaux rue Montamer - 13 au 29 mai 2019

Arrêté travaux rue Sonnette - 15 au 29 mai 2019

Arrêté travaux rue Parees - 15 au 2 mai 2019

Arrêté rue Senses - 23 au 29 mai 2019

Arrêté rue Port-Notre-Dame - 27 mai au 5 juillet 2019

TRAVAUX RÉALISÉS

TRAVAUX COURS DES ÉCOLES

cours des écoles

La réfection de la voirie du cours des écoles a permis la mise en valeur de ce centre bourg dynamique et très fréquenté notamment en période touristique. Ces travaux, financés par le Département et la commune, avaient pour objectifs de préserver la qualité de vie avec un cheminement piétons et vélos dédié et une réfection qualitative de la route, tout en maintenant 70 places de stationnement.
Pour répondre à la volonté de la municipalité, les arbres qui ont été abattus précédemment pour raison de sécurité ou maladie, ont été renouvellés.
Enfin, Distributeur Automatique de Billets, toilettes automatiques et abribus ont été installés.
Le bardage bois de cet ensemble a été réalisé par les agents des services techniques.

A l'occasion des travaux et par nécessité, la commune renouvelle le parc des horodateurs. Pour faciliter les paiements, l'utilisation de la Carte Bleue sera possible.
Pour certains résidents et commerçants, une tarification spécifique est mise en place de juin à septembre 2017.

 

ANCIENNE ÉCOLE DE LA NOUE

ecole la noue

La réhabilitation de ce bâtiment ainsi que sa mise en conformité aux normes d’accessibilité ont été réalisées avec pour objectif de conserver un patrimoine architectural en centre bourg mais également de proposer un lieu ouvert aux expositions et aux associations. En effet, cet espace permet aux associations de maintenir et de développer leurs activités sur la commune (Danse, théâtre, petits concerts ...).

 

ESPACE CULTUREL ET ASSOCIATIF DES PARADIS

salle des paradis

Autre grand projet réalisé en 2017, la création de l’Espace Culturel et Associatif des Paradis.

Cet espace de 430m², situé rue des battages, dispose
- d'une grande salle d'une capacité de 300 personnes et dotée d'une scène et de loges,
- d'un espace bar,
- et d'un parvis ouvert sur la pelouse

Des locaux associatifs viennent compléter cet ensemble dont une salle dédiée à la Fanfare de Sainte-Marie.
A proximité se trouve un parking de 83 places payant d'avril à septembre.

Le projet, lancé fin 2015, a vu son épilogue le samedi 24 juin en présence de nombreuses personnalités et des habitants de la commune.
Cet espace, à vocation culturelle et associative est avant tout un outil au service du lien social, un lieu ouvert sur l’extérieur, un lieu d’éveil aux autres, à la musique, au théâtre, au cinéma, aux réunions familiales, au tourisme d’affaires et à certaines pratiques sportives.

 

Voirie

RÈGLEMENT DE LA VOIRIE COMMUNALE

Veuillez cliquer sur le lien suivant pour télécharger le réglement de la voirie communale avec les modification votées lors du Conseil municipal du 19 décembre 2014.

STATIONNEMENT SUR SAINTE-MARIE DE RÉ

Exceptionnellement, stationnement payant en 2018 de mai à septembre de 8h à 19h.
Sur le document ci-dessous, vous trouverez les modalités d'abonnement ainsi que le tarifs des horodateurs et du parking des Paradis.

Télécharger le Plan des zones de stationnement sur Sainte-Marie de Ré.


 

DEMANDE D'ACTE RÉGLEMENTAIRE LIÉE À LA VOIRIE

img546377c8c7f93

Pour toute demande d'acte réglementaire liée à la voirie : 

- Autorisation d'occupation du domaine public,

- Permission de voirie,

- Arrêté de circulation,

- DT/DICT,

Veuillez cliquer sur les liens suivants pour télécharger :

la demande d'arrêté de police de la circulation,

la notice d'emploi de la demande d'arrêté de police de la circulation,

la demande de permission ou d'autorisation de voirie, de permis de stationnement, ou d'autorisation d'entreprendre des travaux,

la notice d'emploi de l'imprimé de demande de permission de voirie, d'autorisation de voirie, de permis de stationnement.

merci d'envoyer votre requête à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

REDEVANCE POUR OCCUPATION DU DOMAINE PUBLIC

Le Conseil Municipal a institué, depuis le 1er mars 2011, une redevance relative à l'encaissement des produits émanant de l'occupation du domaine public.

Les entreprises et particuliers sont donc redevables de cette taxe lorsqu'une partie de la voirie est utilisée pour le dépôt de matériaux, matériels, benne et échafaudage.

Dans ce cas, nous vous remercions de bien vouloir remettre en Mairie l'imprimé téléchargeable ci-dessous au moins 8 jours avant le début des travaux.

PRIORITÉ À DROITE ET VILLAGE À 30KM/H

img54d899b6b3dd6

 

 

 

 

Depuis le 15 décembre 2014, la règle de la priorité à droite s'applique sur toute la voirie communale de Sainte-Marie-de-Ré, sauf indication contraire (STOP ou CEDEZ-LE-PASSAGE).

A tous les conducteurs, cyclistes, piétons : soyez responsables et vigilants !

 

 

 

 

ZONE 30

img51372336bab98

 

Depuis le 30 juin 2012, l'ensemble de la voirie communale est limitée à 30 km/h.

 Pour la France, la définition officielle est donnée par l’article R110-2 du Code de la Route3 : "Zone 30” : section ou ensemble de sections de voies constituant une zone affectée à la circulation de tous les usagers. Dans cette zone, la vitesse des véhicules est limitée à 30 km/h.

Cette notion a été introduite dans le code de la route par le décret du 29 novembre 1990. Un bilan satisfaisant en a été fait en 2000, incitant à un fort développement des zones 30 voire une extension à des centre-villes entiers.

Ce type d’aménagement de la voirie, en obligeant les véhicules à circuler à une vitesse très modérée, est destiné à rendre plus sûrs les déplacements des piétons et à favoriser la mixité du trafic entre cyclistes, automobilistes, transports en commun. Tous les véhicules y compris en transit peuvent donc y circuler, il n’y a pas de restrictions de trafic pour implanter une zone 307.

Il s’accompagne d’aménagements destinés à « casser » la vitesse des véhicules motorisés : ralentisseurs, rétrécissements de la chaussée, revêtement d’une couleur différente, etc.. Ces éléments peuvent provoquer des accélérations et des décélérations qui augmentent la pollution, tant sonore qu'athmosphérique.

Ces éléments sont associés à une signalisation spécifique (panneaux zone 30).

interdit sauf vlos

 

RAPPEL : Les rues en sens interdit le sont autant pour les véhicules à moteur que pour les vélos.
Seules

les voies dont le panneau de sens interdit est suivi de la mention "sauf vélos" peuvent être utilisés par les cyclistes.

 

 

Modification de signalisation : rue du Stade - mars 2019 

Environnement

 

La Fédération Départementale des Groupements de Défense contre les Organismes Nuisibles de la Charente-Maritime vous propose des solutions contre certains nuisibles (Les rongeurs commensaux, les chenilles processionnaire du pin, le frelon asiatique, la taupe ou encore le pigeon des ville ...
Télécharger les fiches explicatives avec les tarifs.